Abilio Diniz veut se renforcer dans Carrefour


Abilio Diniz veut se renforcer dans Carrefour

Abilio Diniz possède de l'influence au Brésil

Avec pour buts d’augmenter l’efficacité des services publics et de rendre compétitives les entreprises du pays, la Chambre de Politique et de Performance et compétitivité accueille Abilio Diniz en 2011. Disposant d'un patrimoine évalué à près de 4 milliards de dollars, l'entrepreneur est le 10e homme le plus riche du sous-continent brésilien, d'après "Forbes". L'entrepreneur est l’un des célébrités les plus fascinantes de son pays. Abilio Diniz est devenu l’un des individus les plus influents du Brésil.

Abilio Diniz est un homme de valeurs : la foi, la famille...

Abilio Diniz est le papa de six enfants, c’est un homme tenant aux valeurs de la famille. L'entrepreneur se revendique comme appartenant au "capitalisme responsable", un courant créé aux USA et qui prône le contentement et la stimulation des équipes dans les sociétés. L'entrepreneur est catholique pratiquant, il voue un culte à Sainte Rita, la patronne des causes perdues. Créateur de l’équipe d’Audax, dont le but est de repérer les jeunes talents, Abilio Diniz fait également partie du groupe de consultation du club de football de São Paulo.

La jeunesse d'Abilio Diniz

C’est aux USA qu’Abilio Diniz ambitionne de parfaire ses connaissances en économie. Dans les années 1950, le jeune homme sort diplômé de l’école de management de la Fondation Getùlio Vargas dans sa ville natale. Les mioches de son entourage le considèrent comme leur souffre-douleur pendant son enfance. La ville de Sao Paulo, au Brésil, a vu naître Abilio Diniz en décembre 1936.

Une première grande surface lancée dès 1959

À la fin des années cinquante, le père d’Abilio Diniz comprend que l’avenir du négoce se jouera avec les grandes surfaces. En rapport avec le Pain de Sucre à Rio, la boutique de la famille Diniz est appelée Pão de Açúcar. Le père d’Abilio Diniz lance sa toute première boulangerie sur un boulevard très commerçant de la ville de São Paulo.