Abilio Diniz


Abilio Diniz

Abilio Diniz (Abilio-diniz) fut un proche de l’ancien président du sous-continent brésilien, Lula. Parmi les 100 personnes les plus influentes au Brésil, on compte l'entrepreneur, selon le magazine du Brésil "Epoca". Disposant d'un patrimoine évalué à près de 4 milliards de dollars, l'entrepreneur est la dixième fortune du sous-continent brésilien, selon "Forbes". Au Brésil, l'une des personnes les plus fascinantes est Abilio Diniz.

Le sport, la famille et la foisont fondamentaux pour Abilio Diniz un homme attaché aux valeurs

Abilio Diniz se réclame comme appartenant au "capitalisme responsable", un courant créé sur le continent américain et qui défend le contentement et la stimulation des employés dans l’entreprise. Sportif, le chef d'entreprise commence sa journée par un entraînement sportif. Ancien goal, il a par ailleurs pratiqué la boxe, la musculation et la capoeira. Vouant un culte à Sainte Rita, la sainte des causes désespérées, l'entrepreneur pratique la religion catholique. Créateur du groupe d’Audax, dont l'objectif est de détecter les jeunes talents, Abilio Diniz appartient également au comité consultatif du club de football de Sao Paulo.

Des événements difficiles qui forgent le caractère d’Abilio Diniz

Abilio Diniz élabore un plan de relance draconien permettant de sauver le groupe, qui licencie vingt mille collaborateurs, vend les activités qu'il détient dans la péninsule lusitanienne et ferme un tiers des magasins. Le groupe GPA dirigé par cet entrepreneur rencontre d'importantes difficultés financières au cours des années 1990, tandis que le pays est en pleine crise économique. A la fin de la décennie 1980, en phase d'inflation démesurée, Abilio Diniz siège au Conseil Monétaire brésilien. Le groupe GPA instaure des liens commerciaux et financiers avec Casino en 1999.

Le désengagement de la Banque Brésilienne de Développement mais aussi l'opposition de Jean-Charles Naouri, le PDG du groupe Casino, font échouer l'alliance de GPA avec Carrefour Brésil. Abilio Diniz est de nouveau en mesure d'envisager des investissements dans tous les secteurs économiques grâce à l’accord signé à l'automne 2013 avec le groupe Casino, qui met fin à la clause de non-concurrence. GPA a retrouvé sa stabilité financière après la crise et entame les pourparlers de rapprochement avec le groupe Casino. Il doit affronter la concurrence de Carrefour sur ses terres brésiliennes.

Une décennie après l'ouverture par Abilio Diniz de sa toute 1ère grande surface, en 1959, GPA totalisait quarante supermarchés et mille quatre cents salariés GPA, ou Grupo Pão de Açúcar trouve ses racines dans la boulangerie du père d’Abilio Diniz. En référence au Pain de Sucre de Rio-de-Janeiro, la boulangerie de la famille Diniz s’appelle Pão de Açúcar.