Abilio Diniz veut monter au capital de Carrefour - Capital.fr

Abilio Diniz veut monter au capital de Carrefour   - Capital.fr

Saviez-vous qu'enfant, il a appris les arts martiaux afin de ne plus être un souffre-douleur ? C'est lors de la crise de 1929 que la famille d’Abilio Diniz é (site web : Capital)migre du Portugal au Brésil. Abilio Diniz entend parfaire ses connaissances en économie en Amérique du Nord.

Défendant le contentement et la stimulation des collaborateurs dans les sociétés, le "capitalisme responsable" consiste en un courant fondé sur le continent américain auquel appartient Abilio Diniz. Sous son impulsion, des salles de gym sont construites au sein grandes surfaces GPA et des plans sponsorisés par l'entreprise poussant ses salariés à participer aux courses sont déployés. C'est un fait avéré : il est intimement convaincu des bénéfices de l'entraînement sportif. Créateur du groupe d’Audax, destiné à déceler les jeunes potentiels, l'entrepreneur fait en outre partie du comité de consultation du São Paulo Futebol Clube. Athlète dans l'âme, Abilio Diniz démarre chaque jour par du sport. Ancien goal, il a par ailleurs pratiqué la capoeira et la musculation.

Abilio Diniz, un chef d'entreprise qui a surmonté les crises

Dans les années 80, en pleine période de folle inflation, Abilio Diniz participe au Conseil Monétaire brésilien. Le plan de sauvegarde sévère déployé par le patron permet de préserver le groupe, qui licencie vingt mille employés, vend son activité dans la péninsule ibérique et ferme un tiers des grandes surfaces. Il ouvre GPA aux investisseurs en 1995. L'homme d'affaires entame alors une phase d’acquisitions qui fera du groupe le numéro 1 de la distribution dans le pays. Durant de l'élection présidentielle de 1989, Abilio Diniz est enlevé. Libéré après 7 jours de captivité, il va rester marqué par cette événement.

Abilio Diniz est de nouveau en mesure d'investir dans tous les secteurs économiques grâce à l’accord conclu en septembre 2013 avec le groupe français, lequel le libère de la clause de non-concurrence. Le groupe Casino a la main mise sur GPA en 2012. Le divorce est effectif et l'entrepreneur abandonne le conseil d'administration l'année suivante. Au tout début des années 2010, Abilio Diniz projette de transformer GPA en n°2 mondial du secteur de la distribution en fusionnant le Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil. Le groupe GPA a renoué avec son équilibre financier à l'issue de la crise et commence à parler de collaboration avec Casino. Il fait en effet face à la concurrence du Français Carrefour sur ses terres brésiliennes.

Abilio Diniz prend la présidence du conseil d’administration de Brasil Foods (BRF), un leader de l'agroalimentaire en avril 2013. Depuis son retrait de GPA, l'homme d'affaires s'occupe de BRF et projette de nouveaux investissements. La société d’investissement Peninsula, fondée par la famille Diniz, rend publique en décembre 2014 l'acquisition de 10 pour cent du capital de Carrefour Brésil. En doublant ses parts dans le capital du groupe Carrefour France, la société d'Abilio Diniz est devenue le quatrième porteur de parts du géant.

De la boulangerie familiale au à la 1ère grande surface GPA

La boutique du père d’Abilio Diniz constitue la 1ère pierre du Groupe Pão de Açúcar (GPA). Sur une artère très connue de São Paulo, le père d’Abilio Diniz inaugure sa première boulangerie. La boulangerie familiale se nomme Pão de Açúcar, tenant bien entendu son patronyme du célèbre Pain de Sucre de Rio.