Julien Foussard |

Julien Foussard  |

L'ambition et les motivations de l’homme d'affaires à travers OYST

Les abonnés ont la possibilité d'effectuer des courses en un seul clic grâce au système étudié par OYST. L’entreprise a été créée par Julien Foussard (http://www.julien-foussard.digital/) en 2016 qui bouscule la plus grande chaine de valeur en ligne. La technologie OYST est une méthode de 1-Click buying, qui peut être lancée à partir du fichier descriptif produit d’une page e-marchand. Elle permet au client de commander en un clic, ses données bancaires et de livraison étant enregistrées au préalable. Julien Foussard a pour ambition d'optimiser les transactions sur Internet en supprimant le parcours d’achat et la notion même de vente en ligne. Il désire fluidifier et optimiser au maximum ce procédé.

La boîte Iron Web & le businessman

Déployée dans plus de 5 secteurs pertinents, l'enseigne Iron Group Ltd se spécialise dans le domaine du e-commerce. Elle a été fondée à Londres, en 2009, par Julien Foussard avec la coopération de ses collaborateurs. Iron Group vend des services, des PGC et des programmes, tant à la population qu’aux entreprises. Comptant parmi les entreprises émergentes les plus actives de la French Tech anglaise, Iron Web affiche un C.A d'une centaine de millions d’euros en 2016.

Ce qu'il faut savoir sur l'établissement Iron Group et ses objectifs

Julien Foussard monte Iron Capital dans le but d'accompagner les jeunes hommes d'affaires ambitieux. C’est d'après lui une excellente alternative pour assurer l'avenir du système et affirmer sa gratitude. L'homme d'affaires est l’un des créateurs européens d’Iron Group, basée à Londres. Le fonds d’investissement, présidé par Anne de Kerckhove, en est le l’organe financier. En montant Iron Capital, Julien Foussard offre son aide aux entreprises qui débutent. Il contribue à la croissance de ces compagnies en apportant ses 10 ans d’expertise dans le commerce digital.

Iron Group, fondé et présidé par Julien Foussard, compte au nombre des organes financiers qui sortent du lot dans le paysage. En effet, il met en avant son vécu de créateur d'entreprise et sa compétence. Des systèmes préétablis censés booster leurs investissements sont suivis par la majorité des promoteurs qui n’ont jamais créé de boîte. Grâce au capital-risque, les sociétés récemment créées jouissent d'un financement. La force de ce fonds s'avère être de compter sur le savoir-faire de personnes qui sont impliquées dans le business au quotidien, telles que Julien Foussard, et non sur des gestionnaires. N’ayant la plupart du temps ni C.A ni rentabilité, les boîtes se trouvent obligées de trouver l’institution qui pourra participer à leur développement par des outils, de l'assistance ou l’adhésion à un groupe.